Réponse au lecteur: Gérer ses finances personnelles sans affecter sa qualité de vie, est-ce moi?

Cela faisait longtemps mais cet article entre définitivement dans la rubrique « Je réponds! ». J’ai reçu un courriel cette fin de semaine d’un lecteur qui m’a fait réfléchir sur Qui j’étais mais en fait surtout sur ce que je laissais transparaître de ma personne aux autres par le biais de finir-riche. Vous voyez, je suis de nature transparente, je n’aime pas faire de cachotteries, je déteste mentir (mieux dit, ceux qui me connaissent savent que je ne sais pas mentir) donc il est logique que je pense que ceux qui me lisent me voient telle que je suis. Si je cache mon identité, ce qui est déjà pour moi un problème en soi, c’est parce que je ne veux pas que mon ex me trouve sur la toile, et qu’il ne découvre à quel point ma qualité de vie et l’état de mes finances se sont améliorés depuis que je ne suis plus avec lui. Je sais qu’il fait des recherches régulièrement sur mon nom, je suis sûre que vous pouvez facilement imaginer sa réaction s’il découvre que j’ai parti un blogue il y a de cela plus de trois ans maintenant, et sur les finances personnelles en plus! Nous avons deux enfants ensemble et il pourrait très bien utiliser ses nouvelles connaissances sur moi pour me causer du trouble, c’est malheureusement tout à fait son genre. C’est bien la seule raison pour laquelle je ne suis pas aussi transparente que j’aimerais l’être. Je ne suis pas sur facebook pour les mêmes raisons, je ne parle que très rarement (ou même jamais) de mon blogue en personne, même à mes amis les plus proches. Je sais que je pourrais avoir plus de traffic et aider plus de monde si j’avais une approche plus claire et plus directe mais je ne veux simplement pas aller plus loin de ce côté là.

Le courriel de ce lecteur, que nous appellerons simplement Frédéric, m’a surpris parce que je ne pensais pas donner cette image de moi. Je me dis que mes articles ne reflètent peut-être pas bien qui je suis en réalité, et c’est pourquoi je voudrais recentrer le tir publiquement. Après tout, Frédéric a très bien pu exprimer tout haut ce que certains d’entre vous pensent tout bas, et je l’en remercie. Pour le bénéfice de tous, voici donc le courriel de Frédéric dans son intégralité, suivi de ma réponse.

 

Bonjour,

 

J’ai lu quelques articles de votre blog que je trouve intéressant car je
suis aussi dans une telle démarche à un niveau un peu plus avancé que vous.
Je vous écris à propos de 3 points que je ne trouve pas clairs :

 

– Vous parlez souvent de couper le robinet des dépenses pour tuer
les dettes mais j’ai l’impression que vous tuez aussi votre qualité de vie.
Il y a des moyens de dépenser moins tout en profitant de la vie et je ne
vois pas cette dimension dans votre blog.

 

– Toutes les dettes ne sont pas mauvaises, en particulier celles
qui sont maîtrisées et qui ne vous prennent pas à la gorge. Il est par
exemple plus intéressant d’avoir un crédit immobilier qui se rembourse que le capital investi dans des placements.

 

– Ma dernière question touche à votre bilan personnel. Peut être
que vous ne voulez pas tout dévoiler ce que je comprends fort bien. Mais par exemple vous planifiez de rembourser 70.000$ en 44 mois soit 1600$/mois. Ça me parait énorme. Soit vous avez un gros revenu, soit vous ne vivez plus.

 

Bref, on ne voit pas les entrées et sorties alors que le nerf de la guerre
est bien là pour pouvoir verser le solde dans le remboursement de ses
dettes.

 

Cdlt,


Frédéric

 

Bonjour Frédéric,

Tout d’abord, merci d’avoir pris la peine de m’écrire pour me poser ces questions, cela m’a permis de me questionner sur la personne que je suis. En fait, je sais exactement QUI je suis et ce que je veux dans la vie, mais malheureusement le fait que je ne puisse pas tout dévoiler sur finir-riche gène cette transparence que j’affectionne tant. Pour vous répondre:

– Effectivement je parle souvent de couper les dépenses mais c’est surtout dans un contexte de tuer la spirale de la dette. Dépenser moins que ce que l’on gagne est le message que je veux faire passer, c’est l’exemple que je veux donner. Il est clair que dans certains cas où l’on est surendetté ou proche de le devenir et qu’il faut couper l’hémorragie alors Oui, la qualité de vie est affectée puisqu’on ne peut plus rien dépenser sur ce qui entre dans la catégorie Loisirs. Disons que l’on s’est bien amusé, que l’on n’a pas beaucoup réfléchi, ou encore que l’on a essuyé de méchants coups durs (le divorce ou la maladie par exemple) et que l’on est maintenant dans une impasse où il faut absolument redresser la barre. Oui, je prône l’arrêt des situations ridicules, la prise en main sévère quand c’est nécessaire, mais de là à faire penser que je vis moi-même dans l’austérité au quotidien, il y a vraiment un écart profond. Je suis frugale de nature, je n’aime pas regarder la télévision car je trouve que c’est souvent une perte de temps, quoique ma grosse exception est de regarder le Canadien, je suis une grosse fan. Je ne magasine pas pour mes vêtements, je ne porte pas de bijoux parce que cela ne m’intéresse pas, je ne vais pas dans les spas non plus pour les mêmes raisons. Disons que je ne m’indulge pas dans ce que les autres considèreraient comme un plaisir parce que personnellement je n’y trouve aucun intérêt. Par contre je ne me prive de rien, ni ne prive mes enfants de ce que je considère être bon pour nous. Nous avons simplement une routine, je leur montre depuis tout jeune comment on planifie ses dépenses. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur moi et sur la façon dont je m’y prends, je vous recommande de lire l’article Comment développer le gène de l’argent chez ses enfants. Notre voiture a bientôt 8 ans et je leur parle du fonds que j’ai mis en place pour la remplacer dans quelques années, ils savent combien le fonds contient et le voient grandir tranquillement. J’ai ouvert cette année l’objectif DisneyWorld 2014 (voir Mes objectifs 2012 pour la liste complète de tous mes objectifs pour l’année), et c’est aussi un fond qu’ils surveillent, je dois dire avec beaucoup plus d’intérêt que celui de la voiture ; -), nous partons en camp d’hiver tous les ans depuis 4 ans maintenant, nous allons voir une game de hockey tous les ans également depuis 4 ans, nous allons en France tous les étés pour 3 ou 4 semaines, nous allons au restaurant quand les résultats scolaires sont bons ou quand ils font de beaux efforts, généralement le vendredi soir après notre visite hebdomadaire à la bibliothèque (une autre activité gratuite et combien enrichissante qui est entrée  depuis 4 ans dans notre routine). Le point clef dans tout cela est que nous faisons toutes ces activités depuis les 4 dernières années. Depuis que je suis divorcée. Avant cela? Nous dépensions, c’est clair, mais je serais bien incapable de vous dire sur quoi! Autre activité ludique, je vais au restaurant pratiquement tous les dimanches sans les enfants rejoindre mes amis. Non, je ne nous refuse rien mais je ne dépense pas non plus plus que je gagne. Je reste dans mes moyens, je sais attendre les bonnes opportunités (pour un bon exemple, voir l’objectif iPod Touch) et je vis en accord avec moi-même.

Pour votre deuxième point vous avez tout à fait raison. Je ne parle pas assez de la stratégie de levier que l’on peut utiliser pour investir. Un bon exemple que je vais certainement utiliser quand les enfants seront en âge d’aller à l’université, est d’acheter un triplex à Montréal dans lequel j’installerai mes enfants et que j’ouvrirai aussi à la location. Ainsi une partie de l’hypothèque sera payée automatiquement et je sais que mes enfants auront un endroit où étudier. Par contre si vous me lisez depuis un moment vous devez savoir que je leur ferai aussi payer un loyer. Ainsi va la vie, il y a très peu de choses gratuites sur terre! ; -) Nous choisirons l’endroit ensemble, c’est certain. Pour le reste je m’attends à avoir des locataires responsables et ce, pour les trois appartements! Je ne parle pas assez de cet aspect là des finances personnelles tout simplement parce que je ne suis pas rendue là. J’y ai pensé, je le considère, mais il est trop tôt encore pour que j’y consacre du temps. Je ne serais pas en mesure de parler de telles méthodes de façon intelligente, et c’est pourquoi je préfère m’abstenir. Par contre si vous avez des idées à partager je serais toute prête à les publier ici.

Votre troisième question. Effectivement, je n’avais jamais vu cet aspect là mais j’apprécie vraiment que vous me l’ayez posé. Oui, je rembourse mon hypothèque à raison de $1,600 par mois, ou plutôt pratiquement $400 par semaine puisque je suis en mode de paiement accéléré. J’ai effectivement toujours très bien gagné ma vie (j’ai toujours refusé d’être exploitée par un employeur et j’ai toujours tout fait pour que ce ne soit jamais le cas), j’ai une maîtrise et un bac à mon actif et je me suis assurée que mes études soient rentables. Maintenant je suis à mon compte donc c’est encore mieux puisque je suis mon propre patron, je me verse une somme fixe chaque semaine qui me permet de rembourser mon hypothèque et de vivre ma vie, simplement peut-être, mais c’est par choix et non par nécessité. Mon luxe à moi est justement là, dans le fait que je vive ma vie de façon heureuse et simple parce que c’est dans un environnement simple que je suis la plus heureuse.

J’espère avoir répondu à vos questions, j’ai certainement essayé du mieux que j’ai pu et j’espère aussi que vous me connaissez mieux maintenant. Le déclencheur de finir-riche vient de la vie financière dissolue que j’ai été forcée de vivre tout au long de mon mariage. Je n’avais plus le contrôle de mes finances, mon salaire sortait dans sa totalité avant même que je puisse souffler et me dire que j’avais été payée. Avant mon mariage je dépensais certes trop mais jamais plus que ce que je gagnais, et je me suis promise, et j’ai fait une promesse en pensée à mes enfants (ils sont trop jeunes pour que je leur parle de cette facette particulière de leur père, j’imagine qu’ils la découvriront par eux-mêmes bien assez tôt) que nous ne vivrions plus jamais ainsi. Je suis fière d’avoir remonté la pente aussi rapidement et d’avoir même amélioré mes habitudes d’avant; j’établis des objectifs tant financiers que personnels depuis que je suis divorcée, ce que je ne pouvais absolument pas faire pendant mon mariage (et que je n’avais jamais pensé à faire avant), et je planifie mon avenir, ce que mon ex n’a jamais pu concevoir et ne concevra jamais. Bref, voici en quelques mots la personne que je suis et ce à quoi j’aspire. À cause de ce passé sombre qui a quand même duré dix ans, je préfère de loin prôner la sobriété financière plutôt que l’exubérance, que j’ai trop mal vécu. En lisant seulement quelques articles sur finir-riche, donc des bribes de ma vie sans avoir l’image complète, mon style de vie peut paraître extrême à certains, mais cela ne reflète pas qui je suis ni comment je suis. Merci de m’avoir lu!

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter


19 thoughts on “Réponse au lecteur: Gérer ses finances personnelles sans affecter sa qualité de vie, est-ce moi?”

  1. Val dit :

    Hey, Bienvenue de retour parmi nous RE!! Je suis contente de te lire, et Merci pour ton commentaire. On se rejoint tout à fait 🙂

  2. RE dit :

    Je crois pas qu`il y ait quoi que ce soit d`anormal de vouloir préserver son identité lorsque l`on publie sur l`internet. Surtout lorsque l`on expose ses finances… si j`écrit un article sur les 2000 onces d`argent que j`ai acheté en 2008, ai-je vraiment envie que le monde entier sache qui je suis et possiblement où j`habite?? Je crois que cela réponds à la question.

    Non je ne crois qu`il soit anormal de garder l`anonymat sur l`internet, bien au contraire, cela peut-être souhaitable sinon nécessaire. Moi non plus je n`ai pas de compte facebook, mettre des photos de soi-même, de membres de sa famille ou même de ses enfants c`est selon moi s`exposer à toutes sortes de problèmes potentiels que l`on ne connait pas.

  3. Val dit :

    Merci tsurf! Je suis bien contente de savoir que finir-riche peut vous être utile. Vous savez, j’ai commencé ce projet toute seule mais maintenant je me sens vraiment bien entourée! Nous avons vraiment une belle communauté. Et puis maintenant vous voila maintenant plus riche de $500, Bravo! 🙂

  4. Val dit :

    Merci Diane, c’est un plaisir de pouvoir aider. Et bonne continuation!:-)

  5. tsurf dit :

    Voila juste quelques jours que j’arpente votre site et pour avoir deja lu plusieurs articles, j’ai l’impression de vous connaitre un peu. Vu que desormais je prends le temps de m’occuper de mes finances 🙂 A vrai dire, je me suis egalement posee la question « Mais comment fait-elle? Est-ce utopique? » quand j’ai vu dans les objectifs les 44 mois pour l’hypotheque. Je me suis bien vite apercue que vous ne vous priviez pas autant que j’aurai pu le croire quand j’ai lu dans un des posts que vous etiez en France en été. Pour ma part, l’information détenue ici est ô combien suffisante à mon entendement. J’ai même pense a vous quand j’ai echange mes points de carte de credit pour 500$ dans mon CELI aujourd’hui. Et dire qu’il y a encore moins de 2 mois je n’y aurai pas songé. Merci pour les infos en toute transparence, tant qu’à moi 🙂

  6. Diane dit :

    Bonjour Val,

    Merci beaucoup pour le suivi de ma petite question! Je vais très certainement écouter le reportage que vous avez trouvé. En attendant, je vais continuer à lire religieusement votre blogue pour avoir des idées et conseils !

    Diane

  7. Val dit :

    Bonjour Frédéric, je suis contente que vous ayez accepté de vous joindre à la conversation!

    J’avais compris ce que vous vouliez dire par « se dévoiler », mais j’ai toujours cette crainte qu’un jour mon ex ne tombe sur ce site, ou que quelqu’un l’en informe. En fait plusieurs personnes que je connais dans la vie m’ont retracé, il suffit simplement d’y penser et de faire les bonnes recherches. Mon ex m’a toujours sous-estimé et c’est ce qui me sauve je pense lol! Dévoiler mes chiffres résulterait en une fâcheuse situation pour moi s’il venait à me retracer… Il n’est pas le genre particulièrement bon-enfant. Je le soupçonne de ne pas déclarer tout l’argent qu’il fait, ce pour quoi il a déjà été contrôlé (et la raison pour laquelle il a fait faillite parce qu’il ne pouvait pas rembourser…). Bref, moins il en sait mieux je me porte, mais de là à me bailloner, impossible! 🙂

    Je pense que vous avez un bon point, le terme « dette saine », ou « bonne dette » existe vraiment. Pour ma part je considère que si une dette vous dérange, quelle qu’elle soit, c’est votre affaire de l’éliminer de votre vie. Il s’agit d’un choix personnel. Je pourrais payer moins sur mon hypothèque et utiliser le montant ainsi libéré pour investir, mais je vis juste mal avec une dette au dessus de ma tête. C’est un choix conscient, plus émotif que rationnel. Vous analysez les faits avec votre tête, ce qui vous donne certainement un avantage. Je procède avec mon coeur, ou plutôt avec l’écoeurantite de devoir de l’argent à quiconque. J’en ai trop dû pendant trop longtemps pendant mon union pour accepter de vivre encore comme cela en toute conscience. Merci!

  8. Val dit :

    Le plaisir est en fait tout pour moi Opus 🙂 Merci!

  9. Val dit :

    Re-Bonjour Diane,

    Comme promis, je m’apprêtais à écrire un article sur le Fonds de solidarité FTQ quand j’ai décidé d’aller fouiller un peu sur la toile et j’ai découvert que Fabien Major a abordé le sujet hier à la radio! C’est de l’information qui est donc toute récente. Il a publié le podcast sur son blogue, Major Blog. Le titre de son podcast est Podcast; Investir son REER dans le fonds FTQ? Oui mais…. En bref c’est un enregistrement d’une dizaine de minutes qui ne couvre pas seulement le fonds mais c’est de l’information très intéressante, je l’ai écouté en entier sans difficulté. Pour ce qui touche au fonds FTQ, Fabien explique les cas, situations et raisons pour lesquelles on investirait dans un tel fonds. Il démystifie aussi sa rentabilité qui, sur le très long terme, est en fait bien moindre que ce que l’on peut constater par année (à peu près équivalent à un CPG).

    Je vous recommande fortement de prendre au moins 5 minutes de votre temps pour écouter (et peut-être même re-écouter) son podcast. Je pense que cela devrait faciliter votre décision. Je vous souhaite tout le meilleur! 🙂

  10. Frédéric dit :

    Je suis l’auteur du courriel. Quand j’ai utilisé le mot « se dévoiler », je parlais de dévoiler le montant des revenus et non de l’identité. Avec la réponse de Val, je comprends mieux comment il lui est possible de faire des remboursements accélérés de son crédit hypothécaire.
    Je pense qu’il faut distinguer les bonnes dettes des dettes toxiques à nos finances personnels. Par exemple, un crédit hypothécaire de 70.000$ à 4% avec un revenu de 2500$/mois coûte 233$/mois soit 9% du revenu. C’est une dette saine et vouloir tuer son crédit hypothécaire le plus tôt possible n’est pas toujours le meilleur choix.

  11. Opus dit :

    Bonjour Val,

    Merci énormément pour tous vos compliments. Écrire un blogue c’est un peu se jeter à l’eau sans voir l’autre rive. C’est foncer en espérant que ce que l’on dévoile ait une résonance quelconque chez les lecteurs.

    Pour ma part, j’adore votre blogue, vous écrivez très bien et vous démontrez un sens de l’humour très agréable à lire. Les blogues de finances personnelles sont parfois arides mais pas le vôtre!

    Grands mercis encore pour votre commentaire et pour m’avoir ajoutée à vos blogues à suivre.

  12. Val dit :

    Bravo Diane, Félicitations, vous avez des raisons d’être fière de vous! Libérée de toutes dettes en 2012, voilà un magnifique évènement de vie! Cependant vous demandez ici des conseils avisés et avant toute chose je me dois de vous informer en toutes lettres que je ne suis pas conseiller financier, que je n’ai aucune intention de le devenir. Je ne suis qu’une personne qui aime le sujet des finances personnelles. Je ne suis pas habilitée à donner des conseils en matière de finances, et les lecteurs/contributeurs de finir-riche qui partagent ici leurs connaissances, avis, opinions et expérience de vie le font à titre gracieux, sans engager leur responsabilité.

    Phew, il fallait que je le dise 🙂 J’ai accepté de poster votre question pour la partager et obtenir les opinions de chacun. Je n’ai personnellement pas investi dans les fonds FTQ, mais Mama-Zen a écrit sur le sujet dans son article Un remboursement d’impôt avec ça? je vous recommande de le lire. De mon côté je vais voir si je ne pourrais pas consacrer un article à ce propos rapidement car c’est un excellent sujet. Je vous redonne des nouvelles dès que j’ai fait ma petite analyse! Encore Bravo!

  13. Val dit :

    @Opus: Bonjour, et Bienvenue sur finir-riche! Merci pour vos commentaires, je ne pense pas que Frédéric ait eu de mauvaises intentions sinon j’aurais simplement gardé notre échange secret. Je pense que ses questions sont légitimes, et elles m’ont permis de faire une introspection sur moi-même, sur l’image que je donne de moi sur mon blogue. Et puis je dois dire que je n’aime pas ce manque de transparence de ma part, non pas parce que je veux absolument tout dévoiler sur moi, mais surtout parce que c’est vraiment compliqué de « ne pas révéler » (vous faites une excellente nuance d’ailleurs, c’est vrai qu’il y a un monde entre « cacher » et « ne pas révéler »). Par exemple, il m’arrive parfois de relire mes articles en me demandant si, dans le feu de l’action, je n’y aurais pas par hasard introduit le prénom de mes enfants. Je suis le genre de personne qui parle d’abord et réfléchis ensuite, certains de mes amis disent que je n’ai simplement pas de filtre, alors vous pouvez imaginer comme ce peut être compliqué, et contre-nature, de tenir un blogue dans ces conditions.

    Sur une autre note je suis allée voir votre blogue, une vraie découverte! Félicitations, Tout le meilleur pour votre bucket list! Vous avez une prose magnifique, et vous laissez effectivement ainsi un très beau témoignage de vie à votre Charmante Ado (oh, que j’aurais aimé que ma mère me laisse un aussi beau fil de vie, elle n’en a malheureusement pas eu l’occasion) et aux autres lecteurs que vous invitez dans le jardin privé de vos pensées. Un article par jour pendant un an en plus de tout le reste, rien à dire, c’est un projet ambitieux mais pas autant que certains autres que j’ai pu lire sur votre liste 😉 Très inspirant, si cela ne vous dérange pas ce serait un plaisir pour moi de rajouter votre blogue sur ma liste de blogues à lire et à découvrir 🙂

    @Karine: Merci pour le gentil commentaire et les compliments! Je les prends tous 🙂 Quant à continuer d’écrire, j’ai eu une méchante baisse de régime en 2010-2011 mais là l’inspiration, et surtout l’énergie je pense, sont de retour. On devrait pouvoir tenir la barre pour un moment encore 🙂

    @Mathieu: Lol! Les pieds palmés, trop drôle 😀 Tes commentaires sont très pertinents, je les rejoins absolument, et j’adore ta conclusion. Je me suis même surprise à penser que j’aurais du finir mon article sur cette touche lol. Effectivement, tu as raison, quelque soit le chemin emprunté pour se rendre (tant qu’il reste honnête évidemment), c’est bien le résultat final qui compte, soit finir riche. Tu as eu le mot de la fin 🙂 Merci!

    @sylvie5a: Merci! Je sais ce que cela veut dire de sentir le besoin de laisser un commentaire alors que l’on n’y est pas naturellement porté, ça demande un effort conscient et le cadeau n’est en que plus beau 🙂

  14. Opus dit :

    Rebonjour, suite à mon commentaire précédent, je dois dire comme Mathieu le mentionne que je ne crois pas du tout que Frédéric soit malintentionné. Ses remarques relevaient plus du souci du prochain et d’un réel intérêt et les points soulevé étaient très pertinents.

    Mon commentaire portait plus sur la vie privé des blogueurs en général.

  15. sylvie5a dit :

    Bonjour Val,
    Lectrice régulière mais discrète de votre blog, j’apprécie beaucoup cet article : preuve, s’il en est besoin, que les observations extérieures sont souvent constructives!
    Je pense effectivement que nous pouvons exprimer nos idées et faire partager notre expérience par le biais d’un blog…sans se mettre en danger pour autant.
    Divorcée moi même, je comprends ces protections.

    Je suis de l’avis de Mathieu, votre situation vous est personnelle, c’est l’esprit de dépenser moins que vos revenus et les moyens mis en œuvre pour vos objectifs que je trouve intéressants.
    Nous avons chacun notre travail personnel à faire sur les schémas de vie que nous avons mis en place pour notre situation professionnelle, et pour notre budget et nos postes de dépenses.

    Et je confirme : une vie simple, dans le respect des valeurs qui nous sont « chères », peut être économe ET joyeuse!!

    Merci à tous pour ce partage!

  16. Salut Val,

    Et bien premièrement, je crois que c’est le propre du Web de se dévoiler ou pas. Contrairement à dans la vraie vie, où il est difficile de cacher quelque chose, ton blog te permet de dévoiler certaines choses de toi et de garder le reste pour ton intimité.

    Comme par exemple, moi sur mon blog, je ne dévoilerai jamais que j’ai les pieds palmés (oups!!! Je viens de faire une gaffe là). Bref, ce que je veux dire, c’est qu’il est tout à fait normal de limiter ses révélations au public-lecteur. Certains seront plus extravertis que d’autres. C’est comme dans toute chose, ça pend de l’équilibre, un mélange des deux quoi.

    D’un autre côté, je ne crois pas que Frédéric soit malintentionné. Comme tous lecteurs de ton blog, il s’intéresse à toi et à tes opinions sur les sujets financiers. C’est justement cette magie des blogs que j’aime. Échanger avec plein de monde sur un sujet qui nous passionne. Pour nous, sur finir-riche.net, c’est les finances personnelles.

    Finalement, pour le côté plus économique de la chose, et bien Frédéric apporte un bon point. Cependant, le tien aussi est bon. On appelle ça des finances personnelles pas pour rien. La théorie est la même pour tout le monde, mais la façon de la mettre en pratique est justement personnelle. Certains aiment rembourser plus vite, d’autres consommer moins pour épargner plus et certains veulent dormir sur leurs deux oreilles et rien risquer financièrement (je pense à ma petite maman ici).

    L’important dans tout ça, même si le chemin emprunté n’est pas le même, c’est de terminer la route…… et finir riche, non?

    Mathieu

  17. Karine dit :

    Tout à faire d’accord avec Opus. Il a su exprimer exactement ce que je pense sur la protection de l’identité, en général mais surtout sur le web.

    Personnellement, je ne suis pas votre blogue depuis bien longtemps, mais j’avais bien saisi le comment et le pourquoi de ne pas trop donner de renseignements.

    Et en passant, je vous supplie de le continuer car il m’inspire. Je ne suis pas aussi bonne que vous, mais vous êtes très inspirante. Et vos conseils me sont très précieux. Je n’ai jamais trouvé de site web aussi complet et accessible (pour la novice que je suis).

    Bonne continuation !

  18. Diane dit :

    Bonjour,

    Je lis avec beaucoup d’intérêt votre blogue. J’ai une petite question pour vous. J’ai bientôt 52 ans et l’année 2012 verra la fin de mes dettes. Je suis très fière de moi. L’an prochain, je vais enfin pouvoir commencer à investir mon argent en prévision de ma retraite. Il ne me reste qu’environ 15 ans à travailler et mon profil d’investisseur est modéré.

    Je compte faire des placements avec la Série e de TD (recommandé par Andrew Hallam – The millionaire teacher, je ne sais pas si vous connaissez) mais j’aimerais aussi faire un placement plus conservateur si on veut, tout en maximisant mon budget. J’ai pensé prendre des REER avec la FTQ. En regardant leurs bilans annuels, les rendements se situent entre 5 et 9%. Je trouve que c’est bon. Aussi, il y a un bon crédit d’impôt, ce qui me permettrait d’augmenter mes placements. Qu’en pensez-vous ?

    Merci à l’avance !

    Diane

  19. Opus dit :

    Je ne vois vraiment aucun problème à ce que nous ne connaissions pas votre véritable identité. La protection de l’intimité est importante pour moi et je crois qu’il est correct d’avoir un blogue sans être obligé de tout révéler de sa vie privé.

    Certains disent que ce n’est pas honnête de cacher ces informations, mais il y a une nette différence entre cacher et ne pas révéler. Je ne comprends pas cette soif de TOUT savoir sur quelqu’un. Si l’anonymat sert à des fins nuisibles comme les trolls qui sévissent sur les commentaires de blogue, il peut aussi servir à se protéger soi-même et sa petite famille.

    Il y a quand même des gens bizarres dans notre société, que ce soit des ex vindicatifs ou des imbéciles qui se plaisent à harceler les autres. Mieux vaut ne pas s’exposer inutilement.

    Je lis tous vos articles, je trouve votre blogue très intéressant et je n’ai pas à tout savoir pour l’apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 27 autres abonnés

Recent Comments

  • Objectifs 2017 publiés! (7)
    • Ginette Moreau: Bon retour! Bravo d’avoir fini de payer ta maison!
    • Isabelle: Et bien nous allons être toutes vigilantes et ne te laisseront rien passer !!! (rires) Bonne journée...
    • Diane Roberta: Je dois dire que ça fait un bien immense de retrouver ma source d’inspiration!
    • petitesoeur: là je te retrouve .. je te souhaite d’atteindre ces objectifs 😉
    • Mel: Chouette