Procrastiner dans ses finances? Remettez cette idée à plus tard!

croiseedesblogs-icone1Comme annoncé, voici le temps de vous parler de la procrastination, le thème du mois de mai du festival À la croisée des blogs organisé cette fois ci par Boréale de La fabrique des idées. Procrastiner, cette mauvaise habitude de toujours remettre à plus tard ce qui peut être fait le jour même. En fait, j’avais tellement à dire sur le sujet que j’ai décidé de partager mon billet en deux parties:

La première partie traite de ce que c’est que la procrastination ainsi que des dommages qu’elle peut causer dans le cadre des finances personnelles.
La deuxième partie traite de la manière dont je procède personnellement pour contrer la procrastination, un état qui est latent chez moi, et probablement chez la plupart des gens.

En général, procrastiner n’est pas dangereux. C’est énervant, frustrant, ça pose des problèmes croissants de logistique et d’organisation (plus on attend et plus c’est compliqué) et de plus ça peut rendre presque fou, car on a toujours derrière la tête cette idée récurrente et mordante que l’on devrait s’y mettre… sans toutefois y parvenir. En fait, on passe plus de temps à penser à agir plutôt qu’à agir vraiment… et c’est là où le bât blesse car procrastiner demande en fait beaucoup d’énergie, pour peu ou pas de résultat. La procrastination frappe tous les âges, tous les genres. Plus jeune, faire mes devoirs était ma croix et ma bannière, et je vois que ma fille, qui a seulement 7 ans, est en train de prendre la même voie… Darn it…

Les exemples de procrastination sont tellement nombreux que ça fait peur! Rester allongée sur le sofa au lieu d’aller faire son jogging, de plier son linge ou même de préparer le repas, folâtrer au lit au lieu de travailler dans le jardin, de repeindre les chambranles des portes ou d’aller faire l’épicerie, papoter au téléphone ou rencontrer des amis plutôt que d’étendre le linge, de passer l’aspirateur ou de nettoyer la salle de bain, tâches oh combien gratifiantes… J’en passe et des meilleures.

Cependant, quand la procrastination touche le domaine des finances personnelles, il y a fort à parier qu’il y a gros à perdre en bout de ligne. S’il y a bien un domaine où la procrastination devrait être bannie, c’est bien celui-là…

Tout le monde connait l’expression « Le temps, c’est de l’argent ». Eh bien cette expression ne pourrait pas avoir plus de poids que dans le cadre de ce billet.

Dans le livre Un barbier riche, ainsi que dans la plupart des livres sur les finances personnelles, on parle toujours du cas de ces deux amis, frères ou cousins, qui décident de mettre la même somme d’argent de côté de façon périodique et de l’investir au même taux à un moment donné de leur vie. Le premier, le « bon gars », s’y prend tôt et fait ce qu’il faut avant de cesser de contribuer pour une raison ou pour une autre. Le deuxième, le « paresseux », s’y prend plus tard mais investit plus longtemps. La morale de l’histoire est que celui qui investit plus tôt, même si c’est pour moins de temps, s’en sort toujours avec beaucoup plus d’argent une fois rendu à la retraite que celui qui a commencé sur le tard. La conclusion de cette petite histoire est qu’il faut commencer tôt, et maintenir ses paiements au fil du temps. Les fluctuations de marché sont normales et ont moins d’impact si on peut conserver ses investissements pendant de nombreuses années (voir le billet Méthode d’investissement: La stratégie d’achat périodique par sommes fixes pour la méthode d’investissement basique que j’utilise). De plus l’intérêt composé – ou l’intérêt sur l’intérêt, peut avoir un impact incroyable sur tout le processus, inflation ou pas. Voici l’illustration d’une version des deux amis:

pouvoir-de-linteret-compose

 

 

 

 

 

 

 

 

Les raisons pour ne pas s’occuper de ses finances peuvent être multiples. Vous pensez peut-être que cela ne vaut pas le coup parce que vous ne faites pas assez d’argent, vous ne savez simplement pas par où commencer, ou encore vous vous attendez peut-être à ce que ce soit votre conjoint qui prenne les reines et s’en charge. Ou bien vous n’y comprenez rien, ou vous ne voulez pas qu’on vous dise quoi faire. En fait, peu importe la ou les raisons que vous mettez en avant. En bout de ligne cela reste une excuse bête et méchante pour ne pas vous occuper de vos affaires… Et c’est mal! ; -)
 
Finir-riche a déjà consacré plusieurs articles sur l’endettement… Voici un sujet où les procrastinateurs sont légions, et pourtant s’il y a un sujet pressant à adresser sans tarder, il s’agit bien de la dette… Les taux d’intérêt et les pénalités sont si élevés que cela ne fait aucun sens de retarder l’échéance. Vivre dans la dette peut étouffer vos projets d’avenir, et par la même votre joie de vivre.

Il y a aussi d’autres domaines des finances personnelles où la procrastination peut faire des ravages, comme la désignation de bénéficiaire sur ses comptes de retraite et d’assurance. Dans mon cas par exemple, après mon divorce j’ai pris le temps de remettre à jour mes dossiers, mais c’est un point que les gens oublient souvent de faire, ou bien qu’ils remettent indéfiniment à plus tard.

Aussi, avez-vous un testament? Négliger les bases de la planification successorale peut laisser des questions en suspens qui seront réglées par les tribunaux plutôt que par les membres de la famille, si vos papiers ne sont pas en règle. Ça n’arrive pas qu’aux autres… En fait, une étude prouve que la mort frappe 100% des gens, une fois dans leur vie! ; -) Je sais, je plaisante et je ne devrais sans doute pas mais je voudrais vous montrer que remettre la rédaction de son testament à plus tard ne peut que causer du tort aux proches qui vous sont chers. Alors prenez le téléphone et procédez! C’est aussi simple que cela.

Un autre sujet où la procrastination frappe dur est l’épargne. Mettre en place une transaction récurrente de dépôt direct qui épargne 10% de votre revenu va prendre 10 minutes de votre temps, et vous n’aurez ensuite plus jamais à y penser. Vous aurez également toute votre temps plus tard pour vous remercier mentalement de l’avoir fait!
 
Voyons, secouez-vous, agissez au lieu de simplement y penser! La bonne nouvelle dans tout ceci, même si on est un procrastinateur né, est qu’il n’y a jamais de mauvais moments pour commencer! En d’autres termes, vous ne serez *jamais* en mesure d’utiliser l’excuse qu’il est trop tard pour vous occuper de vos finances personnelles. Le meilleur moment pour ce qui est des questions financières est toujours Maintenant ; -)

Si vous vous retrouvez avec des montagnes de déclarations d’impôts non faites; c’est arrivé à une de mes amies qui n’a pas fait ses déclarations d’impôt depuis 2004, elle n’a pas eu le choix quand le fisc lui a réclamé $30,000 en impayés cette année, yikes! et de factures impayées, si vous n’avez pas le contrôle de votre situation financière, il est très probable que ce ne soit essentiellement du à un bon vieux cas de procrastination.

Gérer votre problème de procrastination, et je peux vous assurer que vos finances et votre vie ne s’en porteront que mieux!

J’espère que cet article vous a plu. Dans la partie suivante je vous parle de ma façon personnelle de chasser le démon de la procrastination.

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter


7 thoughts on “Procrastiner dans ses finances? Remettez cette idée à plus tard!”

  1. Val dit :

    Tu as raison Boréale, j’avais mis l’illustration plus haut! Merci 🙂
    J’ai des problèmes avec cette version de WordPress, je ne peux pas insérer d’image au milieu d’une page… Cette fonctionalité était correcte dans la version précédente… Enfin, je vais essayer de repositionner l’image, ou sinon je changerai le texte 🙂

  2. Boréale dit :

    Salut Val ! 🙂
    Il me semble que tu as oublié un passage dans l’article : tu écris :  » Voici l’illustration d’une version des deux amis: » , puis tu passes à autre chose !?

  3. Val dit :

    Tout à fait FREDO, mais on devrait aussi mettre des priorités sur ce qui peut être remis à plus tard et ce qui doit être fait rapidement. Dans le domaine des finances personnelles, mieux vaut s’en occuper le plus tôt possible.
    Au plaisir de vous lire de nouveau! 🙂

  4. Val dit :

    Les choses vont se placer d’elles-même Mama-Zen. Tu as la bonne attitude et c’est bien là l’essentiel 🙂

  5. FREDO dit :

    Bonjour,certes il n’est pas bien de faire le lendemain ce qui peut
    etre fait le jour meme mais c’est bien aussi de procastriner un
    coup de temps en temps pour par exemple recharger les batteries,….
    a bientot!!

  6. Mama-Zen dit :

    Oh que j’ai hâte à la suite! Excellent article comme d’habitude (et je me sens drôlement concernée… comme d’habitude également!)

    Mais bon, j’aime mieux me sentir concernée que me mettre la tête dans le sable!!! En fait, j’ajouterais que dans mon cas, la procrastination se pointe dans 2 situations par rapport à mes finances: quand ça va très (trop) bien et quand ça va très (trop) mal.

    Y’a pas à dire, le juste milieu c’est pas évident de le trouver, surtout quand on ne sais pas où le chercher 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 27 autres abonnés

Recent Comments

  • Objectifs 2017 publiés! (7)
    • Ginette Moreau: Bon retour! Bravo d’avoir fini de payer ta maison!
    • Isabelle: Et bien nous allons être toutes vigilantes et ne te laisseront rien passer !!! (rires) Bonne journée...
    • Diane Roberta: Je dois dire que ça fait un bien immense de retrouver ma source d’inspiration!
    • petitesoeur: là je te retrouve .. je te souhaite d’atteindre ces objectifs 😉
    • Mel: Chouette